La dissémination du coronavirus se fait par plusieurs voies :

  1. Contact avec des objets sur lesquels se trouve le virus, en général par les mains.
  2. Inhalation de gouttelettes émises par la toux ou l’éternuement, gouttelettes qui retombent au sol ou sur une surface dans un rayon de 1 à 2 mètres autour du centre d’émission
    Les gouttelettes (en bleu et vert) tombent rapidement au sol, tandis que les microgouttelettes (en rouge) restent en suspension dans l’air (NHK).
  3. Inhalation très probable de microgouttelettes émises pendant une conversation proche ou en respirant fortement et par la toux ou l’éternuement, microgouttelettes qui se répandent partout dans un lieu clos (magasin, salle de gym, dancing, salle d’attente, etc.) et restent en suspension dans l’air pendant au moins 20 minutes. Une aération (fenêtres ouvertes) permet de diminuer fortement la quantité de microgouttelettes (Prof. Kazuhiro Tateda, Department of Microbiology and Infectious Diseases, Toho University, Tokyo, Japan).

 

 

Cette troisième voie de d’infection pourrait expliquer que la transmission se produise aussi pendant une simple conversation et même lorsque les personnes se tiennent à une certaine distance. Ce risque existe dans les lieux très fréquentés, les espaces clos avec mauvaise ventilation, lors d’une conversation rapprochée avec une ou plusieurs personnes.

La dissémination des microgouttelettes (vidéo de 6 minutes)

Mais alors, que faire ?

  • La responsabilité individuelle reste essentielle !
  • Tout d’abord, continuer à se protéger soi-même, puis protéger les autres pour éviter de disséminer le virus en cas d’infection.
  • Un lavage régulier des mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique et le respect des distances offrent la meilleure protection contre une infection et une dissémination du virus.
  • Porter un masque lors de contact avec autrui si la distance ne peut être respectée ou dans un espace clos permet de ne pas inhaler de gouttelettes et de ne pas en émettre trop.
  • Se faire tester, même avec des symptômes très légers ou après contact avec une personne testée positive.

Cette mesure permet de mettre précocement en quarantaine les éventuels contacts étroits avec des personnes testées positives.
Les chaînes de transmission sont ainsi plus efficacement interrompues. Un test négatif n’a pas de conséquence sur la durée de la quarantaine qui doit être poursuivie.

Les personnes qui se rendent dans certaines régions doivent se renseigner sur les règles en vigueur pour entrer en Suisse.

Informations mises à jour régulièrement sur site de l’OFSP.

Informations sur la situation actuelle et petites vidéos explicatives.

 

Que se passe-t-il dans votre corps lors d’une infection par le coronavirus ? (vidéo 7 minutes)

 Humeur-contagieuse.png - 1,79 MB

 

 

 

Nouvel horaire d'ouverture dès le 1er mai 2021

 

Lundi - vendredi: 8:00 - 18:30

Samedi, dimanche et jours fériés:  9:00 - 17:00

 

 


 Les vaccinations COVID pour nos patients  (avec les vaccins Moderna et Pfizer/BioNTec)
continuent au rythme de l'arrivage des vaccins.


 

Un des cabinets du 3e étage sera dorénavant entièrement consacré à la pédiatrie.

Le Dr Michel Russo travaille déjà à la Maison de la Santé depuis juin 2016 et partage son temps entre le service de pédiatrie de l'hôpital de Sion et Sembrancher.
Il consulte le lundi et le mercredi après-midi.

Il sera bientôt rejoint par la Dre Alicia Bardet et ceci dès le 4 août 2020. Elle consultera d'abord le mardi et le vendredi toute la journée, puis aussi le jeudi par la suite.

Vous pourrez bientôt faire connaissance avec elle en découvrant son portrait dans le menu "pédiatres" sous "l'équipe".

Bienvenue à la Dre Alicia Bardet et bonne continuation au Dr Michel Russo !


Les parents qui cherchent une ou un pédiatre peuvent prendre rendez-vous au 027 780 1530.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 29 novembre 2020.

En mars de cette triste année 2020, nous avons découvert avec angoisse le « coronavirus » : venu sournoisement de Chine, il envahit le nord de l’Italie, semant la désolation, puis se propage au Tessin.

 

Tardivement les remontées mécaniques seront fermées dans toute l’Europe. Cependant des stations de ski feront parler d’elles tristement. C’est le cas d’Ischgl en Autriche, mais aussi de Verbier qui répandra le virus dans le val de Bagnes. C’était la 1re vague, qui n’a été que modérée en Suisse. Nous nous sommes vantés d’être les meilleurs face à ce Covid… Bien mal nous en a pris, car la suite ne fut pas glorieuse…

 

Vient la 2e vague en octobre qui sera par chez nous plus proche du tsunami ! Hôpitaux saturés, soins intensifs débordés nécessitant des transferts, pages d’avis mortuaires se multipliant… Voilà que le Valais devient recordman du taux d’infection et de mortalité au covid ! Triste exploit dont les causes restent un peu mystérieuses, mais nos comportements sont sans doute pour quelque chose.

 

Nous voilà aux portes de Noël. Les pays limitrophes ont décidé de garder les remontées mécaniques fermées. La Suisse a opté pour une ouverture de ses installations. Certes l’enjeu économique est énorme, voire vital, certes nous commençons à suffoquer derrière nos masques, nos mesures « barrière » et toutes les restrictions sociales engendrées, mais le risque d’une 3e vague dévastatrice existe, alors que les effets de la 2e vague ne sont pas encore absorbés dans les hôpitaux. Ce n’est pas tant la pratique du ski de piste, ni l’utilisation de remontées mécaniques qui inquiètent. En effet des mesures de protection seront mises en place efficacement.

 

C’est le comportement des vacanciers qui sera crucial dans l’« after ski ». Les restaurants et bars seront probablement fermés dès 23 heures. Que se passera-t-il dans les chalets ? La tentation de réunions privées bien fréquentées, bien arrosées, les uns contre les autres sera forte… Des mesures rapides et fermes devront être prises en cas de foyer de contagion (cluster) et notamment la fermeture des installations de remontée mécanique, voir la mise en quarantaine d’une station ou d’une région. Nos autorités devront faire preuve de clairvoyance et de courage et chaque citoyen de suffisamment d’abnégation pour retrouver en 2021 notre belle qualité de vie.

 

Bonnes vacances de Noël paisibles, sportives et heureuses. Bon hiver à tous.

Dr Gilbert Darbellay

Remerciements chaleureux!

Les médecins de la Maison de la Santé remercient chaleureusement toutes les personnes qui ont eu la grande amabilité de nous fournir en matériel de protection (masques, gel désinfectant, blouses de protection jetables et cousues main), particuliers et entreprises, ainsi que les communes du Grand Entremont pour leur collaboration.

 

En voici une liste évolutive:
Aurélie Alter (Vollèges), blouses
Hélène Delaloye (Bruson), blouses cousues main
Isabelle Fellay (Orsières), blouses cousues main
Willy Genoud (Vollèges) masques FFP2
Rose-Marie Joris (La Fouly), blouses cousues main
Rolf Knauer (Rothkreuz, Roche Diagnostics), 1000 blouses
Frédéric Maillard, Rodrigue Joris (Orsières, carrosserie du Six-Blanc), combinaisons
Héloïse May, étudiante en 4e année de médecine, offre de travailler ici
Joaquim Oliveira Sousa (Le Châble), masques
Protection Civile, PC, masques
Marie Pouget (Orsières), blouses et désinfectant
Raphaël Riand (Sembrancher ), masques
Arnaud Rossier (Le Châble, 1934 Partners et 1934 Aviation), 300 masques
Victor Minchey Sabev (Le Châble) 50 combinaisons
Françoise Theux et amies (Orsières), blouses cousues main
Colette Tornay ( ), blouses cousues main

 

Nos remerciements vont aussi aux hommes de la Protection Civile qui accueillent les personnes à l'entrée par tous les temps,
aux concierges qui rendent ce lieu de travail agréable et le désinfectent de fonds en comble tous les jours,
et bien sûr à toutes nos assistantes dont le travail est indispensable au bon fonctionnement de la Maison de la Santé.

Mille mercis aussi à la Dre Corinne Cohen qui, après avoir organisé la "coronaclinique", est allée renforcer les équipes hospitalières, tout comme la Dre Paula Felix depuis le 1er avril!

Merci!