News

Pas de révolution à la Maison de la Santé, mais comme dans une « famille », tout évolue. On citera déjà l’apport du Dr François Rudaz qui nous a épaulé pour les urgences depuis ce printemps. Durant l...

Le 15 septembre 2018 les 7 communes du Grand Entremont ( Bagnes-Bourg-Saint-Pierre- Bovernier- Liddes- Orsières-Sembrancher-Vollèges) ont organisé une fête pourcélébrer la réalisation de la « Maison d...

L’Association des Communes du Grand Entremont regroupe les communes de Bagnes, Bourg Saint Pierre, Bovernier, Liddes, Orsières, Sembrancher et Vollèges. Cette association a pour but d’avoir créer et d...

Cette fois c'est fait: la commune de Bagnes a rejoint l'association des communes pour la Maison du Grand Entremont. Après bien des tergiversations depuis des années, voilà toutes les communes du distr...

Le 8 février, premier atterrissage d’hélicoptère à la MSGE. Petit événement à Sembrancher : un hélicoptère d’Air-Glaciers s’est posé sur l’héliport situé sur le toit du bâtiment de l’ambulance. Il a d...

Nouvelle période fébrile en Valais avec cette période carnavalesque. Les caricatures de Christian Constantin fleurissent de toute part. Les Guggenmusiks animent les cortèges.  Mais à la MSGE , pas de...

More From: Uncategorised Actualité

« On » m’a dit que les médecins de la Maison de la santé ne répondaient pas au téléphone la nuit.

« On » pense qu’ils ont la vie facile depuis leur déménagement à Sembrancher.

« On » sait qu’on leur a payé le bâtiment de la Maison de la Santé, alors ils ont qu’à nous servir.

STOP !

Arrêtons ces fausses informations ! Trop c’est trop. Quand j’entends ces rumeurs, j’ai par moment l’envie de tout envoyer promener. En effet les efforts que nous avons consentis pour cette Maison de la Santé, tant sur le plan de l’énergie dépensée, du temps consacré et également financièrement, ont été immenses.

Pour l’aboutissement du projet, les heures de réunion, les visites d’autres centres médicaux (jusqu’à Genève), les relations avec les politiques (parfois conflictuelles), tout cela en poursuivant notre travail habituel. Et en surplus durant quasi 2 ans, nous avons procédé à l’informatisation de nos dossiers médicaux, soit des centaines d’heures supplémentaires (non rétribuées pour rassurer les assureurs).

Puis il y a eu le déménagement à Sembrancher. Pour ceux qui savent ce que c’est de déménager, la charge que cela représente de tâches ingrates est importante pour un cabinet médical qui fonctionnait depuis 50 ans… A 56 ans, soit mon âge au moment du déménagement, se relancer dans une structure totalement différente est un lourd challenge. Nos collègues aînés sont d’autant plus louables (je pense en particulier à Bernard Darbellay, Gilbert Bruchez -peu de temps- et François Barmettler). L’un des grands changements est la réintroduction des gardes médicales en Entremont. La semaine, le médecin de garde est présent de 7h30 à 19 heures en continu à la MSGE la semaine et de 10 heures à 18 h le samedi et le dimanche. Le reste du temps, il est atteignable pour les URGENCES via la centrale 144. Alors bien sûr que vous n’aurez pas directement le médecin au téléphone, que vous devrez d’abord appeler soit le 0900 144 033 ou le 144 pour les urgences vitales. C’est vrai aussi que vous ne pouvez pas choisir votre médecin pour les urgences, et que c’est aimable de votre part de ne pas l’appeler sur son numéro privé…

Mais essayez de vous représenter ce que ce système signifie pour vos médecins. Nous assumons nous même la « permanence » avec l’aide de 2 collègues (la Dresse Weith et le Dr Dugerdil). Ce qui veut dire qu’environ 1 fois par semaine, nous gardons la journée avec un minimum de rendez-vous pour pouvoir assumer les urgences du jour. Les rendez-vous qui n’ont pu être donnés ce jour seront reportés sur les jours suivants, ce qui surcharge nos consultations et il sera parfois plus difficile de vous recevoir rapidement. Si je suis de garde dimanche, je suis à 7h30 à la Maison de la Santé pour prendre possession de la voiture de garde avec le matériel d’urgence et y resterai jusqu’à 18 h au mieux. Durant la nuit de dimanche à lundi, je repartirai pour les urgences graves et reprendrai ma semaine le lundi matin dès 7h30 au plus tard. Ma journée s’arrêtera vers 19-20 heures avec une pause de 45 minutes à midi le temps d’un aller-retour chez moi à Orsières pour dîner). Le programme journalier sera identique jusqu’au vendredi soir. Pour vous soigner correctement, nous sommes astreints à une formation continue (entre autre un colloque hebdomadaire à l’hôpital de Martigny à 7 heure le matin les jeudi), et pour penser à votre avenir, nous contribuons à la relève médicale en formant les médecins de demain que nous accueillons à la Maison de la Santé. Enfin, chers citoyens d’Entremont, sachez que la Maison de la Santé n’a pas plombé les finances de vos communes. En effet les locations des locaux remboursent la dette contractée. Nous ne sommes donc pas redevables financièrement aux imposés du district. Pour ma part, le cabinet d’Orsières ne me coûtait quasi plus rien, alors que je dois verser une importante location actuellement.

Nous ne demandons pas que l’on nous dresse une statue ou que l’on nous couvre de louanges, mais juste un minimum de respect. Voilà 16 mois que nous fonctionnons à la MSGE. Nous avons beaucoup donné de forces et parfois de santé aussi. Nous constatons que nous avons été probablement trop idéalistes. Tous les autres centres médicaux qui se sont ouverts ou qui vont s’ouvrir dans le Valais Romand ne proposent jamais une garde 24H/24 et une ouverture le samedi et le dimanche. Nous devons entamer une réflexion sur notre fonctionnement, car les jeunes médecins risquent de ne pas vouloir s’installer chez nous avec de telles conditions, sachant qu’ils pourraient trouver une meilleure qualité de vie ailleurs. Avant de véhiculer de fausses informations sur la Maison de la Santé du Grand Entremont, merci de bien vous renseigner. Certaines remarques sont difficiles à accepter d’autant plus lorsque l’on vit sous haute tension.

Merci pour votre compréhension.

Dr Gilbert Darbellay

Connexion

Recherche